Antoinette Fouque: « Etre une femme n’est pas une construction  - Elle

Antoinette Fouque: « Etre une femme n’est pas une construction  - Elle

Antoinette Fouque se distingue de la philosophe Simone de Beauvoir et sa notion du deuxième sexe. "Le dictionnaire universel des créatrices" sort en 2013. Il met en lumière quarante siècles de création des femmes à travers le monde. Antoinette Fouque présente une authentique aversion pour les noms en "-isme", qui renvoient à une théorie. Elle imagine dès lors le mot "féminologie".

Antoinette Fouque soutient les femmes sur toute la planète

Antoinette Fouque tient des conférences à l'ONU mais aussi dans le monde entier pour défendre les femmes. Toutes les luttes ont reçu son appui. Avec le Mouvement de libération des femmes lors d’une manif parisienne, Antoinette Fouque clame : « Il y a plus inconnu que le soldat inconnu : sa femme ! ».

Du Mouvement de libération des femmes à l'AFD

Avec d’autres activistes, Antoinette Fouque choisit de déclarer le MLF avec le statut d’une association loi 1901, à la fin des années 70. Cette militante a lutté tout au long de sa vie pour faire évoluer le droit des femmes. Le MLF a vu son sigle déposé à l'INPI dans le but d'esquiver toute récupération. Une nouvelle organisation appelée l'Alliance des femmes pour la démocratie voit le jour à l’initiative d’Antoinette Fouque en 1989 à son retour du pays de l'Oncle Sam.

En fréquentant les milieux littéraires,, Antoinette Fouque se rend compte à quel point les femmes tiennent peu de place dans le domaine du livre. Proposant plus de six cents ouvrages voués à la pensée des femmes, la société d’édition d’Antoinette Fouque permet à de nombreux auteurs de sortir de l'anonymat. Dès 1973, cette femme de lettres fonde sa maison d'édition, baptisée Les Editions des femmes, et dans la foulée les Librairies des femmes sur Marseille, Paris et Lyon.